Joanna Ingarden Mouly

La peinture de Joanna Ingarden Mouly révèle des horizons à conquérir…

Bleu, celui de l’eau, source de vie et de devenir.
Rouge, celui des terres qui accueillent le voyageur des heures incertaines.
Noir, celui du lit creusé par le courant qui se fraie un passage dans l’immensité du chant des possibles.
Blanc, l’évanescence d’un territoire envisagé que l’émotion vive recouvre avec pudeur…

Le geste du peintre relie autant de paradis perdus que de terres promises à venir…

Entre passé et devenir, la couleur sculpte en profondeur des paysages secrets.
Entre conscience et inconscience, le trait relie deux rivages d’un mystère dévoilé…

C’est alors que le regard du spectateur apprivoise l’histoire…
Celle des cordages des petits et grands abordages.
Celle des galets déposés sur la grève.
Par le ressac des eaux vives…

L’imaginaire peut enfin accomplir son voyage et conquérir des horizons choisis.
(Chantal Geoffroy Bourne – 2016)

FERMER