Manu Perez

L’acte d’un passeur
« La peinture est une vision, ce n’est pas un but », murmure-t-il essoufflé. L’acte de peindre est l’acte d’un passeur, un passeur de sens, un passeur d’émotion. La peinture passe à question celui qui la regarde.
L’art de Manu Pérez participe de notre émerveillement et de notre éveil en infiltrant la moindre de nos cellules. Sa peinture se veut sensitive, sensuelle. On se laisse toucher, effleurer, c’est une caresse, un souffle, un parfum. Ses œuvres frissonnent de passion, d’amour, d’enthousiasme, elles vibrent de ses étouffements quand il ne peut créer.

FERMER